Conserver les bulbes

Les bulbes ne peuvent pas tous rester en terre. Les tulipes par exemple sont sensibles aux maladies et les glaïeuls ne supportent pas les gelées. Si vous souhaitez profiter à nouveau des mêmes bulbes l’année suivante, il faut donc les conserver correctement.

Que faire avant de vouloir conserver les bulbes?

Vous souhaitez conserver vos bulbes ? Il est très important de couper les fleurs fanées immédiatement après la floraison. En coupant les fleurs, le bulbe n’utilise plus d’énergie pour la formation des graines, mais privilégie le renforcement du bulbe. Et en ajoutant un peu d’engrais, vos bulbes deviendront encore plus résistants.

Déraciner des bulbes

Une fois que la feuille et la tige sont complètement mortes, les bulbes peuvent être déterrés. On appelle ça aussi déraciner les bulbes. Il est conseillé d’enlever l’excès de terre sur les bulbes quand vous les avez sortis. La conservation des bulbes se fait à sec pour éviter que les bulbes ne pourrissent rapidement. Il ne faut donc jamais laver les bulbes avant de les stocker pour l’hiver.

Bulbilles

Les bulbes se multiplient en formant des petits bulbes sur le dessous. On les appelle des bulbilles. Quand les bulbes sont déracinés, les bulbilles peuvent facilement être enlevées avec la vieille peau et les racines. On appelle ça peler les bulbes. Les bulbilles peuvent être conservées comme des bulbes adultes et plantées l’année suivante. Vous verrez qu’elles fleuriront magnifiquement quelques années après.

Dans quoi conserver les bulbes?

Les bulbes déracinés et les bulbilles se conservent le mieux dans un carton. Faites des couches de bulbes en les séparant à l’aide de feuilles de journal. Lorsque tout est bien rangé dans les cartons, mettez-les dans un endroit sec et frais comme la cave ou une armoire. Conserver des bulbes est aussi simple que ça!